Adapei 65 / MAS Les Cimes

 

Publié le 16/03/2016 à 07:49

 

Germain Lafrenière visite la MAS Les Cimes

 

L’équipe de l’Adapei 65 a reçu Germain Lafrenière. Une rencontre pour envisager l’ouverture d’une unité spécialisée pour les usagers connaissant des troubles du comportement./ Photo A. G.

 

Germain Lafrenière, un Québécois président de TED sans frontières, visite de nouveau l’Adapei 65 et en particulier la MAS Les Cimes. En vue de la création d’une unité spécialisée pour les résidents souffrant de troubles du comportement.

Il fait son retour après avoir visité l’Adapei 65 en octobre 2015. Germain Lafrenière, présent pendant une semaine en Europe, a eu comme premier lieu d’atterrissage Lourdes et la Maison d’accueil spécialisée (MAS) Les Cimes. Ce Québécois, reconnu pour son travail d’expertise concernant le service et les droits des personnes autistes au Québec, préside l’association TED (Troubles envahissants du développement) sans frontières, siège au conseil d’administration d’Autisme Europe. Après avoir rencontré Évelyne Lucotte-Rougier, la présidente de l’Adapei 65, au Canada, il a été invité à donner son point de vue sur la «qualité du service» des structures du département accueillant des personnes handicapées. «L’équipe de l’Adapei cherche déjà à améliorer le contact avec les usagers, mais aussi à répondre à leurs besoins», valorise le Québécois. Pour lui, l’Adapei «accumule les victoires, qu’il faut mettre en avant».

La structure départementale favorise ainsi les échanges à l’international pour s’améliorer. «La rencontre avec Germain Lafrenière permet d’apporter un service et une qualité pour les personnes autistes de l’Adapei. Mais aussi de généraliser ces avancées pour toutes les personnes dans nos structures», fait savoir la présidente de l’association. Et pour cela, ils ont la chance de compter sur le spécialiste de l’autisme, qui «sème ses idées et contacts comme le Petit Poucet».

Adapei

Le chiffre : 1 tiers >Des adultes. Accueillis à l’Adapei 65 peuvent être considérés comme souffrant de troubles du comportement.

Une unité spécialisée est prévue

La visite de Germain Lafrenière a aussi un objectif très concret. La MAS Les Cimes a l’objectif d’ouvrir une «unité spécialisée pour les personnes connaissant des troubles du comportement, avec ou sans troubles du spectre de l’autisme», annonce Dominique Pasquet, le chargé de mission autisme à l’Adapei. Un nouveau projet, alors que la structure lourdaise fait peau neuve et profite d’un programme de rénovation évalué à 3 millions d’euros. Plus largement, la visite du Québécois pourrait permettre d’orienter aussi «la restructuration de l’architecture pour s’adapter au besoin et à l’accompagnement» des usagers, précise Olivier Pierrot, le directeur de l’Adapei 65.